Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Click here for the English
version        
Retour à l'accueil  Nous voulons voir Jésus élevé comme un étendard sur ce pays !
"L'un des pays d'Afrique les plus compliqués éthniquement parlant - avec plus de 500 dialectes et plus de 280 langues."
"le pays le plus corrompu de la planète" ?
"des responsables importants sont devenues Chrétiens"
Un pays aimé de Dieu et d'une destinée particulière
Accueil  Pourquoi ce site ?  Informations  Nos besoins  Soutenir  Nous écrire
 
Le Portail Chrétien du Cameroun :: Voir le sujet - CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (2ème PARTIE)
Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum Le Portail Chrétien du Cameroun
LES SALONS DE DISCUSSIONS
 
 [Toute l'Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner,
pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice.
]
(2 Timothée 3:16)
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 

CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (2ème PARTIE)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum -> Méditations / Poèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
niphtalim
Pasteur


Inscrit le: 22 Mar 2007
Messages: 19
Localisation: Yaoundé Cameroun

MessagePosté le: Lun Sep 29, 2008 5:56 pm    Sujet du message: CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (2ème PARTIE) Répondre en citant

LA LOUANGE


Psaume 33. 1 – 4 ; Psaume 32. 7 – 11

Plusieurs coordinateurs de culte se confondent souvent à partir d’ici, car ils ignorent effectivement ce qu’ils leur convient de faire où, comment, et quand. Je voudrais souligner ici que je parle des choses que le Seigneur m’a accordées la grâce d’expérimenter en soliloque et de pratiquer en public. Longtemps, j’ai dirigé et révolutionné les cultes dans plusieurs milieux chrétiens et par la grâce du Seigneur, j’ai communiqué cette grâce à plusieurs et je désire, en lisant ces lignes que plusieurs en bénéficient encore.


LOUANGE ET ELOGES

La louange c’est le temps des éloges. On dit au Seigneur ce qu’il a fait, ce qu’il peut faire. On peut ainsi le faire en chantant des cantiques, des hymnes, des psalmodies, des chœurs de louanges. C’est aussi le moment des chants spéciaux, de certaines chorales qui ont un accent et des paroles de louanges. Pendant ce moment, le peuple doit être tranquille, écoutant, digérant et confirmant ces paroles de chorales ou de chants spéciaux par des paroles tel que : Amen… Hallélouyah… Gloire à Dieu… Hosannah… Merci Seigneur…etc.…

Ceux qui chantent, ceux qui écoutent, ceux qui parlent et même les dirigeants doivent se rendent compte et ne pas l’oublier : Dieu est déjà là et il siége dans les louanges de son peuple. Il siége, ce qui veut dire qu’il est assis royalement, majestueusement, il habite dans ces louanges qui lui tiennent lieu de résidence… Donc, il examine tout ce qui se passe, tout ce qui se fait, la manière du faire, les dispositions pendant ce moment. Il faut donc bien faire attention.


LOUANGE ET TEMOIGNAGES :

Ps. 47 ; Ps. 11. 4 ; Ps. 22.4 C’est aussi le temps de rendre témoignage. En principe les enfants de Dieu abondent de témoignages. Mais notre ingratitude envers Dieu est aphasique, ça fait perdre la parole. Dieu même ne sait plus ce qu’il faut en faire. Dés le matin, ses grâces se multiplient à notre égard. Tu te réveilles le matin, tu n’es pas mort dans la nuit. Tes ennemis ont cherché à t’atteindre, mais tu es intact. Il y en a qui se sont réveilles gravement malade, aveuglés subitement la nuit comme le musicien Camerounais COCO Bertin et d’autres, paralysés, sourds, muets, alors que hier, ils étaient bien portant. Pourtant il ne t’est rien arrivé.

Certains ont été visités par les criminels, les cambrioleurs, toi tu es sain et sauf. Tu vas au travail à pied, à moto ou par voiture, la main de Dieu a été sur toi pendant que d’autres ont été atteints. Tu as eu de bonnes notes en classe, tu n’as pas eu de problème, tu n’es pas mort de soif ni de faim pendant même que tu étais dépourvu. Oh ! Qu’il est important et prépondérant de louer le Seigneur individuellement et ensemble et même de mener une vie réelle de louange.

Je me souviens un jour en 1990 à Douala à mes débuts dans la foi ; une sœur fit une demande de chant un Dimanche. Elle n’avait pas encore reçu le baptême de l’Esprit. Pendant qu’elle exécutait son cantique, au refrain de la 2éme strophe, le Saint Esprit descendit sur elle et la couvrit. Elle se mit à parler en langues et glorifiait le Seigneur. Oh ! Que le Seigneur est merveilleux. Il n’y a rien d’autre qui puisse séduire le Seigneur que la louange sortant du cœur et de la bouche d’un enfant de Dieu qui vit dans la purification et la sanctification. Un tel enfant de Dieu peut jeûner, prier le Seigneur, si sa prière n’est pas selon Dieu, s’il ne demande pas ce qu’il convient de demander, le Seigneur pourra rester tranquille. Mais qu’il ouvre sa bouche pour louer le Seigneur de tout son cœur, immédiatement, voilà que le Seigneur agit.
Il est dit dans Psaumes 33 :1 « La louange est un apanage (une vie, une propriété) des hommes justes. » Un injuste ne peut pas louer, célébrer le Seigneur. Même s’il le fait, cela serait envisagé devant le seigneur comme des paroles en l’air, comme un simple chant. La louange n’a de signification que si elle est faite par une personne qui mène une vie agréable au Seigneur.


LOUANGE ET OFFRANDES :

La louange est aussi et surtout un moment des offrandes. Mais lesquelles ?

Les Saintes Ecritures disent explicitement dans Romains 12 :1 « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. » Voyons-en l’acheminement :

1. Sacrifice vivant : car Dieu n’a que faire de ce qui n’a pas de vie en soi. Il veut quelque chose qui puisse communiquer avec lui. Nous sommes sans ignorer que pour Dieu, celui qui vit dans le péché est mort quoique vivant : Ephésiens 2 : 1, 2, 5 « Vous qui étiez morts par vos offenses et par vos péchés dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train ce monde, … » ; 1 Tim 5 :6 « Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante » ; Apoc 3 : 1 « … Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. » Jésus dit que Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; Matth 22 : 32. De même, les hommes de Dieu qui ont expérimenté ce mystère et ont réalisé les profondeurs de la louange ont dit : « Ce n’est pas le séjour des morts qui te loue, ce n’est pas la mort qui te célèbre ; ceux qui sont descendus dans la tombe n’espèrent plus en ta fidélité. Le vivant, le vivant, c’est celui-là qui te loue, comme moi aujourd’hui ; » Esaïe 38 :18-19


2. Sacrifice saint : Ce qui est souillé n’entre pas dans la cité de Dieu, dans ses sanctuaires, de même que ce qui vient d’un cadavre. Dieu dit dans Esaïe 35 :8-9 « Il y aura là un chemin frayé, une route nouvelle, qu’on appellera la voie sainte (cf Hébreux 10 :19-22 cité plus haut) ; nul impur n’y passera ; elle sera pour eux seuls (les saints); … 9 Sur cette route, point de loin ; nulle bête féroce ne la prendra, nul ne s’y rencontrera ; les délivrés y marcheront. »


3. Un sacrifice agréable à Dieu : Comment Dieu recevrait-il ce qui ne lui plaît point ? Nous devons être conscients que Dieu n’est pas forcé de tout recevoir parce qu’il y a son nom. Il a dit à quelqu’un : « J’ai compté ton règne et tout ce que tu as fait ; Je t’ai pesé dans ma balance, et tu as été trouvé léger ; J’ai divisé ton héritage et je l’ai donné à d’autres ; et je mets fin à tes actions. » (Daniel 5 :25-30). Caïn aussi avait voulu offrir à Dieu ce qu’il voyait bon et non ce que Dieu voulait, il a vu son offrande rejetée. Rassurons toute fois que notre louange, notre offrande plaira à Dieu avant de l’apporter.

Il y a des gens qui pensent que Dieu est forcée de tout avaler ou alors il n’a pas des yeux pour voir. Je veux nous dire qu’il n’a pas que des yeux, mais il a une calculette, une balance et une épée ;

4. Un culte raisonnable : si les choses n’ont pas suivi ces 03 premiers points, nous aurons rendu à Dieu un culte des insensés.

Les saintes Ecritures disent encore que : « Nous devons offrir sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de nos lèvres qui confessent son nom. » Hébreux 13 :16. Ici, il ne s’agit pas des chants, mais de la confession publique du nom de Jésus, c’est-à-dire la déclaration et la manifestation par la vie et la parole, dans ce monde impur et pervers, de notre appartenance à Jésus.

Il est dit dans Apoc. 12 :11 « Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort. »

Il y a aussi les offrandes en natures et en espèces qu’il faut apporter dans la louange.

Les choses sont tellement structurées dans les chapelles, de nos jours, que l’Esprit ne trouve plus d’espaces ni de possibilités pour se mouvoir et bénir le peuple de Dieu. Il n’y a pas des temps préétablis pour apporter des offrandes. Je dis NON ! NON ! Et NON !

Pendant n’importe quel type de louange, quelqu’un touché par la puissance de Dieu devrait pouvoir se lever et apporter son offrande au Dieu vivant. Une personne, après avoir rendu un témoignage, devrait déposer une offrande dans le tronc pour matérialiser sa reconnaissance au Seigneur de gloire. Pendant qu’on chante une louange ou qu’on écoute la parole de Dieu, quelqu’un peut être touché et vient déposer une offrande dans le tronc.

Dans le livre de Genèse 28 :32, Jacob, après avoir reçu une grâce de la part de Dieu, immortalise et matérialise sa reconnaissance. On l’entend dire au V.22 « Cette pierre, que j’ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu ; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras. » Cette pierre … a-t-il dit ! Nos rencontres d’assemblée devraient être remplies de pierres dressées en signe de monumentalisation des merveilles que Dieu a fait. Mais où sont ces PIERRES qui témoignent aujourd’hui des miracles, des prodiges, des bénédictions, des guérisons que Dieu réalise dans nos vies ?

Que le Seigneur nous aide à revenir sur le bon chemin.
___________________________________________________
Je dois tout à JESUS-CHRIST, ma vie, ma santé, mon intelligence, mes capacités, je dis tout.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Yahoo Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum -> Méditations / Poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Paix Travail Patrie © 2001-Association Objectif Cameroun • A Jésus - Christ Toute la gloire • Décharge de responsabilité
Qui sommes nous ?Pourquoi ce site ?Déclaration de foiNous soutenir Nous écrire WebmasterFaites un lien vers nous
Ce site est héberger par Mégaphone IEDay Faire Un don