Javascript Tabs Menu by Deluxe-Tabs.com
Click here for the English
version        
Retour à l'accueil  Nous voulons voir Jésus élevé comme un étendard sur ce pays !
"L'un des pays d'Afrique les plus compliqués éthniquement parlant - avec plus de 500 dialectes et plus de 280 langues."
"le pays le plus corrompu de la planète" ?
"des responsables importants sont devenues Chrétiens"
Un pays aimé de Dieu et d'une destinée particulière
Accueil  Pourquoi ce site ?  Informations  Nos besoins  Soutenir  Nous écrire
 
Le Portail Chrétien du Cameroun :: Voir le sujet - CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (3ème PARTIE)
Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum Le Portail Chrétien du Cameroun
LES SALONS DE DISCUSSIONS
 
 [Toute l'Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner,
pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice.
]
(2 Timothée 3:16)
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 

CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (3ème PARTIE)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum -> Méditations / Poèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
niphtalim
Pasteur


Inscrit le: 22 Mar 2007
Messages: 19
Localisation: Yaoundé Cameroun

MessagePosté le: Lun Sep 29, 2008 6:07 pm    Sujet du message: CROISSANCE DE L'EGLISE LOCALE PAR LA LOUANGE (3ème PARTIE) Répondre en citant

LOUANGE ET PUISSANCE :

Je me souviens un jour en 1992 ; je devais prêcher Dimanche dans une Eglise à Minka du côté de l’arrondissement de Makak dans le Nyong-et-Kellé. Le Seigneur m’avait chargé d’une mission très importante pour cette Assemblée. J’avais pris l’habitude de dormir avec mon ami David NGUE, Responsable de cette assemblée. Le Seigneur avait déjà parlé par une sœur de la mission qu’il me confiait ce jour auprès de ses enfants dans cette Eglise. Après que lui et moi ayons prié jusqu’à cinq heures du matin, nous nous couchâmes de nouveau.

Le frère, fatigué, trouva très vite le sommeil. A ce moment – là, des puissants esprits firent éruption dans la chambre par les fissures de la porte en prononçant des incantations. Très vite, elles se saisirent énergiquement de ma bouche et, la tirant, se mirent à la coudre. Je ne dormais point. Je vivais la chose physiquement. J’essayais de me débattre sans issue. J’étais carrément immobilisé sur le lit et le frère à côté de moi n’entendait rien, car il dormait déjà profondément. La douleur que j’éprouvais, était forte et plus forte que moi. Alors là, du fond de mon cœur, je criai simplement : JEE…SUS ! La puissance de ce nom jaillit de moi et projeta ces esprits sataniques. Le bruit qu’ils firent en sortant réveillèrent le frère et je lui racontai ce qui se passait.

Un autre jour, je reviens toujours pour une autre mission dans cette même assemblée. Pour une fois encore, je dormis chez mon frère bien–aimé David. A trois heures du matin, je me retrouvai à plat–ventre sur le lit et des esprits méchants ayant croisé mes mains derrières, les remontaient vers ma tête pour les briser. L’un d’eux très puissant étant assis sur mon dos afin que je ne puisse pas bouger. Le frère était toujours endormi. La douleur me fit perdre la tête. Je ne pouvais ni les chasser au nom de Jésus, ni prier, ni crier. A ce moment, je louai simplement le Seigneur en disant : Haaaallélouyah !

Et la puissance de Dieu les projeta. Ce n’est qu’après que je rendis compte au frère. David n’a-t-il pas dit : « Je m’écries loué soit l’Eternel ! Et je suis délivré de mes ennemis » Ps. 18. 4

Dans 2 Chon. 20. 21-30, Josaphat remporta une guerre rien qu’en louant l’Eternel, le Dieu d’Israël, le Dieu des Armées. Il est écrit aux V. 21-22 : « Puis d’accord avec le peuple, il nomma des chantres qui, revêtus d’ornements sacrés, et marchant devant l’armée, célébraient l’Eternel et disaient : Louez l’Eternel, car sa miséricorde dure à toujours ! » Au moment où l’on commençait les chants et les louanges, l’Eternel plaça une embuscade contre les fils d’Ammon et Moab et ceux de la montagne de Séir qui étaient venus contre Juda. Et ils furent battus. Amen !

Regardons la vie d’Israël et les guerres d’Israël.
Israël savait que les louanges séduisent le Seigneur, les louanges le font marcher, les louanges le poussent à agir. Le Seigneur ne siége que sur son trône et au milieu des louanges ; David dit : « Chantez à l’Eternel, vous qui l’aimez, célébrez-le par vos louanges sa sainteté ! … Et tu as changé mes lamentations en allégresses, tu as délié mon sac, et tu m’as ceint de joie, afin que mon cœur te chante et ne soit pas muet. Eternel, mon Dieu ! Je te louerai toujours. » Ps. 30.

Les fils de Koré chantaient ainsi. « Dieu monte au milieu des cris de triomphe, l’Eternel s’avance au son de la trompette. Chantez à Dieu, chantez à notre Roi, chantez ! Car Dieu est Roi de toute la terre. Chantez un cantique ! Dieu règne sur les nations, Dieu a pour siége son saint trône ». Ps. 47 :6-9

Et le Psalmiste chante en disant : Ô Dieu, nous pensons à ta bonté au milieu de ton temple. Comme ton nom, ô Dieu ! Ta louange retentit jusqu’aux extrémités de la terre ; ta droite est pleine de justice. PS 48 :10-11



LOUANGE ET CELEBRATION :

Il y a un autre moment ou niveau de la louange qu’on appelle la célébration. Pendant ce temps, on élève Dieu, on le rend célèbre. On dit ce qu’il peut faire. Ce qu’il a encore fait, non pas seulement dans nos vies, mais dans le monde aussi ; au fait, ce que Dieu fait que nul autre ne peut et ne pourra faire.

C’est le moment de pousser des cris de joie, de forts retentissements d’instruments de musiques, des Hosannah, etc.… C’est le moment de la confession de la victoire. On ne célèbre que le vainqueur qui rentre vainqueur d’un combat. De part et d’autre, on peut agiter des morceaux de tissus, jeter des fleurs en l’honneur de ce Dieu Grand et Redoutable. Dire ses merveilles se réjouir à son sujet.

Psaumes 100 :1-3 « Poussez vers l’Eternel des cris de joie, vous tous, habitants de la terre ! 2 Servez l’Eternel avec joie, venez avec allégresse en sa présence ! 3 Sachez que l’Eternel est Dieu ! C’est lui qui nous a faits, et nous lui appartenons ; nous sommes son peuple, et le troupeau de son pâturage. »

Psaumes 98 : « Chantez à l’Eternel un cantique nouveau ! Car il a fait des prodiges. Sa droite et son bras saint lui sont venus en aide ; 2 L’Eternel a manifesté son salut, il a relevé sa puissance aux yeux des nations. 3 Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël, toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu. 4 Poussez vers l’Eternel des cris de joie, vous tous, habitants de la terre ! Faites éclater votre allégresse et chantez ! 5 Chantez à l’Eternel à l’Eternel avec la harpe ; avec la harpe chantez des cantiques ! 6 Avec des trompettes et au son du cor, poussez des cris de joie devant le roi, l’Eternel ! 7 Que la mer retentisse avec tout ce qu’elle contient, que le monde et ceux qui l’habitent éclatent d’allégresse, 8 Que les fleuves battent des mains, que toutes les montagnes poussent des cris de joie, 9 Devant l’Eternel ! Car il vient pour juger la terre ; Il jugera le monde avec justice, et les peuples avec équité.
Psaumes 99 :2-4 L’Eternel est grand dans Sion, il est élevé au-dessus de tous les peuples. 3 Qu’on célèbre ton nom grand et redoutable ! Il est saint ! 4 Qu’on célèbre la force du roi qui aime la justice ! …
Psaumes 104 :31, 33-34 Que la gloire de l’Eternel subsiste à jamais ! Que l’Eternel se réjouisse de ses œuvres ! 33 Je chanterai l’Eternel tant que je vivrai, je célébrerai mon Dieu tant que j’existerai. 34 Que mes paroles lui soient agréables ! Je veux me réjouir en l’Eternel.
Psaumes 138 : 1-2 Je te célèbre de tout mon cœur, je chante tes louanges en présence de Dieu .2 Je me prosterne dans ton saint temple, et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, car ta renommée s’est accrue par l’accomplissement de tes promesses.

C’est ce qui se passe lorsque David rendre vainqueur de Goliath. La Bible dit : « Comme ils revenaient alors du retour de David après qu’il eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël au devant du roi saint, en chantant et en dansant, au son des tambourins et des triangles et en poussant des cris de joies. Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres, et disaient : Saül a frappé ses mille ; et David ses dix mille ». 1Sam. 18. 6-7.

Ça ce qui se passe encore quand Jésus entra avec des triomphes à Jérusalem. La Bible dit : « Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute vois pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Beni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel et sus la terre et gloire dans les lieux très hauts ! Quelques Pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples. Et il répondit : Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront ; Luc : 19. 35-40. Math.21. 8-11. dit encore : « La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autre coupèrent des branches d’arbres et en jonchèrent la route ; ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : Hosannah au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait : qui est celui-ci ? La foule répondait : c’est Jésus, le Prophète, de Nazareth en Galilée.
Jean 12. 12-18 « Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire Jésus se rendait à Jérusalem, prirent des branches de palmiers et allèrent au-devant de lui en criant : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël ! …
Tous ceux étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage ; et la foule vint au-devant de lui parce qu’elle avait appris qu’il avait fait ce miracle. La foule utilisa ici trois choses :
1) Les vêtements : ceci est en relief avec le corps de l’homme, sa nature, sa vie. Ils les étalèrent sur l’ânon et sur la terre afin que Jésus passe dessus. Ce triple geste a trois significations :

a) Ce que j’ai été, que je suis n’a plus de valeur à mes yeux quand je suis en présence du Grand Vainqueur, du Roi des rois.

b) Je suis homme, c’est pour cela que je donne ce que j’ai


c) Je reconnais qu’il est au-dessus de moi-même et de tout ce que j’ai et de tout ce que je suis, c’est pour cela que je le fais marcher sur mes biens, mes vêtements, non pas ceux qui n’ont pas de valeur, mais ceux que j’honore.

2) Les branches arbres : Ceci symbolise la créature. Nous lui soumettons cette créature. Tous ces beaux arbres. Nous savons qu’avec l’arbre, le bois, on fait beaucoup de choses aujourd’hui. C’est lui le créateur de toutes ces belles choses. A son passage, tout s’abaisse.

3) Les branches des palmiers : C’est l’image de la justice, de l’endurance, de la permanence, de la croissance, de la perpétuité. Remarquons que c’est cela qu’on cite en dernier lieu. Ceci veut dire : Seigneur, ce que nous faisons est juste et droit. Nous le ferrons constamment et à toujours. Nous grandirons en cela et nous en porterons du fruit. Voyez combien cela est significatif.

Il est bien de préciser que les enfants de Dieu irritent souvent le Seigneur parce qu’ils font toutes choses à contresens. Certains dirigeants de louanges ne maîtrisant pas la chose, ne savent ni que faire à quel moment, ni quel chant ou chœur donner quand. C’est ainsi que nous vivons dans nos assemblées du melting-pot. Il y a des chants qui sont adaptés pour le recueillement. Il y en a qui conviennent à la louange, à l’élévation, aux célébrations, etc.…, à l’adoration, aux actions de grâces. Le conducteur doit savoir faire toutes ces sélections.

Il est aussi très important de comprendre que ceci est un service spirituel très important dans l’Eglise. S’il est négligé, il n’y a pas de réveil, ni de vie véritable. L’assemblée va manquer sa gaieté, sa joie, la véritable communion. Mais aussi ceci ne doit point se faire dans le désordre ni être une occasion de confusion dans l’Eglise, ou de cacophonie. Notre Seigneur ne reçoit pas le bruit désordonné des hommes, saint soit-il. Au ciel tout est ordonné, arrangé et harmonieux. Oui c’est ainsi.

Il n’y a point de conformisme au ciel. Je dis cela à l’attention des frères qui transportent la mondanité dans la louange, qui colportent les musiques et les mélodies mondaines et diaboliques dans l’Eglise. Qu’ils sachent qu’ils ne font pas bien. Ou ils le font pour Dieu, ou ils le font pour eux-mêmes et pour les hommes. Si c’est pour Dieu qu’ils aillent vers Dieu ; il leur donnera des mélodies et rythmes appropriés. Oui ! Je le dis intentionnellement. Les réserves de Dieu en matière de mélodies ne s’épuisent point.

Plus d’une fois j’ai pris part aux concerts des anges. Une fois j’ai physiquement et consciemment, dans mon corps, chanté avec une légion d’anges. Une autre fois j’ai participé à un concert avec chorégraphie au ciel ; les anges dansaient en balai sur un sol en pierres de jaspe, vêtu de fin lin couleur émeraude d’une beauté et d’un éclat aphoniques. Tout était merveilleusement organisé, synthétisé, symphonique, orchestré, que j’en étais tout médusé et je ne voulais plus revenir sur la terre. Une autre fois j’ai pris part à une réunion de louange, et là ils chantaient à Dieu des cantiques de notre recueil « Chants de Victoire ».

Allons à Dieu, et il nous donnera aussi des mélodies qui lui sont agréables, ainsi que des paroles qu’il agréera. Prenons garde des choses que nous lui chantons, car souvent certains de ces chants déforment la parole de Dieu ou disent ce que Dieu n’a pas l’intention de dire. Ces messages ainsi communiqués et reçus perdent plus d’une personne.
[/quote]
___________________________________________________
Je dois tout à JESUS-CHRIST, ma vie, ma santé, mon intelligence, mes capacités, je dis tout.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Yahoo Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Portail Chrétien du Cameroun Index du Forum -> Méditations / Poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB
Paix Travail Patrie © 2001-Association Objectif Cameroun • A Jésus - Christ Toute la gloire • Décharge de responsabilité
Qui sommes nous ?Pourquoi ce site ?Déclaration de foiNous soutenir Nous écrire WebmasterFaites un lien vers nous
Ce site est héberger par Mégaphone IEDay Faire Un don